Demeure de la famille de Joncheray Index du Forum
Demeure de la famille de Joncheray

 
Demeure de la famille de Joncheray Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Campement Lablanche d'Izard ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Demeure de la famille de Joncheray Index du Forum -> Les festivités -> La lice -> Campement des Joutes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ghost d'Izard
invités

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 14
Localisation: Bordeaux
Masculin

MessagePosté le: Mer 29 Oct 2014, 17:16    Sujet du message: Campement Lablanche d'Izard Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
L'arrivée à saint nectaire s'était faite sans encombre. Les deux inséparables cousins Xalta et Ghost accompagné d' Octave qui joutait aussi, d'Isa pas vraiment venu pour les deux premiers, Hoel le petit frère Breton de la castelneuvienne et Hélie  l'écuyer de celle ci ainsi que quelques aide de camp afin de monter le tout. Alors qu'ils s'attendaient à être reçu par celle qui leur avait dit "Je vous recevrais en personne", ils avaient  eu à faire au simplet de l'entrée. Rien d'étonnant au final. 
Dans les premiers à se présenter sur le terrain réservé aux campements, ils avaient pu choisir  un très bon endroit  pour y déployer les tentes, décharger les pauvres bêtes et surtout se détendre. Alors que les aides de camps s'affairaient au montage, le duc  alla faire un tour des lieux petit sourire en coin en repensant  à son coursier qui avait du faire le voyage de bourges jusqu'ici  très rapidement pour... bref. Le barbu aperçu l'étendard d'une de ses dernières adversaires qui  n'avait rien trouvé de mieux que de s'acharner sur lui pour s'assurer un passage au tour suivant. Gautier savait que ce n'était pas que des joutes sur la lice qu'il était venu  faire, mais çà ...
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Anne Catherine
famille

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2011
Messages: 43
Localisation: Limoges
Féminin

MessagePosté le: Jeu 30 Oct 2014, 12:50    Sujet du message: Campement Lablanche d'Izard Répondre en citant

Bien évidement, elle n'attendait pas personnellement grand monde, mais au moins une ou deux personnes, et bien sur comme toujours elles étaient arrivés quand la Brune était retenu par son Parrain Adoré et son Père, et pour couronner le tout Planchet avait complètement oublié de la prévenir qu'ils étaient enfin arrivés.
C'est donc un peu contrarié, et surtout furax contre le gentil Planchet que Anne s'empressa de traverser le domaine, avant que son Père ou Parrain trouvent un moyen pour la retenir pour accueillir quelqu'un d'autre.

Que lui dire ? Elle savait que son choix de rentrer au BA ne lui avait pas plu..malgré le fait qu'il venu la retrouver à mi chemin pour discuter. Malgré le sujet, elle s'était somme toute bien passé. Anne était amoureuse et il parait qu'en amour on pardonné tout ou presque. Anne était de celle qui aimait pour la première fois, un premier amour pas reposant mais bien présent.

Elle marcha vers les Campements, le ventre noué, les mains froide et torturaient à force de les maltraiter entre elles. La brune était simplement vêtu d'une robe rouge, elle savait qu'il aimait le rouge. Depuis elle en avait fait l'acquisition de quelques robes rouges. Cette robe mettait en valeur sa taille fine, elle se sentait bien dedans, même si le tract l'envahissait.

Son arrivé la réjouissait tout en l'angoissant, Anne hâta le pas, heureuse de le revoir, mais aussi de les revoir, elle savait que Xalta serait présente, ainsi que Hélie et surement Hoel.

Quand elle vit les tentes disposaient, elle reconnu de suite leur étendard, elle s'approcha, pensant naturellement qu'il s'y trouvait. Anne mit un peu plus d'entrain pour arriver plus vite, mais avant de franchir les quelques mètre qui la séparait d'elle et de la tente, elle tomba nez à nez avec le Propriétaire.

Elle regarda presque bouche bée, puis lui adressa un sourire.


Bonjour Gaultier, vous avez fait bon voyage ? Pardonnez moi, Planchet a bien évidement oublié de me prévenir que vous étiez au poste de garde et mon Parrain ..enfin bon je suis désolée, j'aurai voulu vous accueillir.

Son Père ou son frère aurait surement trouvé à redire de sa familiarité avec le Duc, mais elle s'en fichait ils n'étaient que deux pour l'instant et au diable le protocole de salutation !
_________________
Revenir en haut
Tugdual_de_Joncheray
famille

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2011
Messages: 157
Localisation: Murat
Masculin

MessagePosté le: Ven 31 Oct 2014, 15:50    Sujet du message: Campement Lablanche d'Izard Répondre en citant

Le Joncheray n'avait pas été à l'accueil. Les heures précédant il en avait profité pour se reposer. La blessure subie quelques jours plus tôt l'incommodait encore et il s'en servait un peu comme excuse pour ne pas se mobiliser, d'autant plus que son moral volait à hauteur d'une base de lit: pas bien haut. Quand on lui annonçaque les premiers groupes arrivaient, il s'était contenté de regarder de loin les couleurs de ceux-ci. Les tentes se montaient, et le Joncheray, du haut d'une des tours avait les yeux rivés sur l'une d'elle. Quand elle fut finalement montée, il décida qu'il était temps de descendre de sa tour et d'aller voir plus près.

[Plus près]
Trop tard. Un peu. Sa soeur était déjà-là. Quelle tête de mûle. S'adossant contre un arbre, il les observa, les bras croisés.
Revenir en haut
Ghost d'Izard
invités

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 14
Localisation: Bordeaux
Masculin

MessagePosté le: Sam 1 Nov 2014, 01:40    Sujet du message: Campement Lablanche d'Izard Répondre en citant

Gautier faisait le tour du campement s'éloignant petit à petit, il espérait bien faire plus  que  le fameux premier tour habituel et ainsi  ne pas remballer le tout  rapidement. Le duc s’apprêtait à préparer son cheval quand  sur le chemin ELLE fit son apparition. Petit sourire en réponse au sien puis d'une voix sereine  il lui répondit.


Bonjour Anne! Le voyage s'est bien passé, je vous remercie. Quand à Planchet,  ce n’est que l'employé de votre père,  il n'a surement pas oublié de vous avertir, mais  sans doute obéi à l'ordre de ne pas le faire.  


Le barbu s'approcha un peu plus d'Anne, puis menant un peu plus  ses lèvres de son oreille il lui chuchota


Je compte faire  ce que vous m'avez demandé à Bergerac.


Ghost la regarda serieusement, laissant quelques secondes à la jeune femme de comprendre il rétorqua de nouveau.


Vous y voyez une objection?
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Anne Catherine
famille

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2011
Messages: 43
Localisation: Limoges
Féminin

MessagePosté le: Sam 1 Nov 2014, 02:06    Sujet du message: Campement Lablanche d'Izard Répondre en citant

Ne soyez pas si Négatif mon cher, Planchet est un brave homme et il me connaît depuis ma naissance..et malheureusement je sais qu'il peut oublier certaines choses. Le principal c'est que je sois là, n'est ce pas ?

Elle lui sourit taquine. Toute sa peine s'oubliait quand elle plongeait ses yeux dans les siens, Même tout n'était pas tout rose. De toute façon la vie n'était pas un conte de fée que l'on peut rapporter au petite fille à l'heure du coucher.
Son cœur s'emballa comme ses sens quand il se rapprocha d'elle. Il était à porter de main, ses lèvres au creux de son oreille..De quoi faire succomber la Brune à un baisers, mais elle n'en eu pas le temps..son chuchotement la fit rester sans voix, sans possibilité de bouger. Elle s'était enraciné sur place en un instant.

Anne le regarda de ses perles bleue, avait-il réellement accepté de se plier à sa seule exigence ? Elle n'osait y croire, elle qui pensait que depuis leur entrevue à Bergerac, il n'en ferait rien... il venait là de lui démentir et en plus de lui demander l'autorisation.
Que dire ? Que faire ? Telle était la question.

La Jouvencelle le regarda intensément. Ses yeux lui livrés la réponse sans concession. Maintenant il fallait qu'elle retrouve sa voix et qu'elle se reprenne. Après quelques secondes qui paraissent des heures, elle finit par répondre.


Aucune Objection.. Même si la tache n'est pas facile...

Elle lui sourit et tenta une légère approche.
_________________
Revenir en haut
Eyrault
invités

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2014
Messages: 3
Localisation: Sarlat
Masculin

MessagePosté le: Sam 1 Nov 2014, 02:36    Sujet du message: Campement Lablanche d'Izard Répondre en citant

Il mit pied à terre.

Ses longs cheveux étaient collés à son front et sa nuque. Le froid dans cette région du Royaume ainsi que l'humidité avaient eu raison de lui. Il n'avait pas emmené son fils, trop soucieux de son état. Il l'avait laissé à Marie, c'était plus prudent. Tapotant l'encolure de son destrier, il remonta son col puis s'avança le long du chemin. Ainsi se trouvait le domaine, si loin, si imposant et si majestueux.

Anne-Catherine lui avait décrit l'endroit, mais il s'avérait être encore plus impressionnant que dans son imagination. Il ne portait nulle arme que son épée et son bouclier, aussi il ne participerait bien sûr pas aux joutes. Mais après une longue discussion, il avait décidé de la rejoindre, participer au bal, et lui accorder cette danse tant désirée. Bien sûr, il était mort de trouille... Lui, le juge du Périgord Angoumois, de part sa haute stature et sa constitution. Il devrait faire face à sa famille, ses amis, et surtout peut-être, celui qu'elle avait choisi. Mais le jeu en valait la chandelle. Depuis sa rencontre avec elle, il ne cessait de la voir, partout... de se remémorer ses paroles, ses gestes, la tendresse qu'elle avait eu avec lui et avec son enfant. C'était comme si un ange était entré dans sa vie, et en était sorti aussi vite qu'un éclair, et qui avait pourtant eu le temps de le foudroyer sur place. Un ange.. inaccessible, furtif.. mais qu'il avait décidé de suivre, quitte à surmonter d'impossibles obstacles.

Il observa une à une les tentes, cherchant du regard celle qu'il était venu chercher.. ou du moins revoir. Il était timide, mais tentait de ne pas le paraître. Il avança à travers la foule, jetant un dernier regard sur son cheval qu'il avait laissé à l'entrée - son meilleur ami du moment - puis déambula.. la mâchoire serrée, tentant de se fondre aux invités.

Au détour d'une des tentes, il stoppa net.
Elle était là, semblant chuchoter à l'oreille d'un homme.
Il serra instinctivement les poings, mais resta à distance, attendant, peut-être, qu'elle le remarque..
Revenir en haut
Skype
Ghost d'Izard
invités

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 14
Localisation: Bordeaux
Masculin

MessagePosté le: Dim 2 Nov 2014, 13:56    Sujet du message: Campement Lablanche d'Izard Répondre en citant

Gautier n'avait pas lâcher son regard depuis qu'elle avait capter le sien, il attendait sa réponse qui se fit longue à arriver, puis cet accord qui le fit sourire.

La demande n'a rien de difficile la bonne réponse quand à elle ... sera celle qu'on veux nous.

Le duc s'approcha une nouvelle fois de la jeune joncheray puis lui dépose un tendre baiser

Maintenant espérons que qui de droit ira dans le même sens.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Tugdual_de_Joncheray
famille

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2011
Messages: 157
Localisation: Murat
Masculin

MessagePosté le: Lun 3 Nov 2014, 03:48    Sujet du message: Campement Lablanche d'Izard Répondre en citant

De son arbre, tel un petit oiseau qui regarde ce qui se passe au loin, mais pas si loin que ça, le Joncheray gardait un oeil sur sa soeur. Forte, elle s'avait l'être. Mais faible elle savait l'être aussi. En somme, elle était une personne généralement équilibrée, mais parfois il semblait qu'elle ne savait pas sur quel pied danser. Le pas vers l'avant qu'elle fit confirma ce que Tugdual redoutait. Elle semblait retomber. Semblait. Parfois trop rapide à juger, le Joncheray se retint de vraiment penser que sa soeur avait de nouveau succomber. Peut-être allait-elle rebondir à la dernière minute et le surprendre; elle le faisait très bien quand ils étaient enfants tous les deux. Le pas de trop était peut-être une ruse. Une ruse, il fallait que ce soit ça.

À en voir le visage du d'Izard, car c'était bien lui pas de doute, la ruse était parfaite. Trop parfaite. Le vieux d'Izard semblait aux anges et s'avançait bien trop en avant pour ce qui était convenable. Le Joncheray ne respirait plus. Pourvu que sa soeur se soit faite ange à corne sur ce coup-là, et qu'elle le pique... La barbe! Le diable d'Izard avait osé! Il n'en fallu pas plus pour que les bras se décroisent, que le Joncheray s'en aille en direction de sa soeur. Ses yeux ne quittaient pas le d'Izard, peut-être pouvait-on y voir derrière ses iris la colère qui y bouillait et la fumée qui sortait de ses oreilles. Néanmoins, l'ainé des Joncheray tenta de se contenir quand il arriva à la hauteur de sa soeur. Il posa une main sur l'épaule de cette dernière.


Catherine, nous devons retourner auprès de père.

Son regard se tourna ensuite vers le d'Izard. Il ne lui adressa pas la parole, mais son regard était noir. Il saisit sa soeur par le bras pour l'emmener ailleurs.
Revenir en haut
Ghost d'Izard
invités

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 14
Localisation: Bordeaux
Masculin

MessagePosté le: Mer 5 Nov 2014, 00:35    Sujet du message: Campement Lablanche d'Izard Répondre en citant

Un sourire voilà ce qui se passa quand le frangin était venu intervenir dans son face à face avec Anne, ce regard qu'essayait de lancer le joncheray junior l'aurait presque fait rire aux éclats. Puis quand il s'éloignait emmenant Anne, Ghost ne pu s’empêcher

C’est donc vous, le fameux frère! Petit sourire au coin des lèvres et le barbu reprend.

Vous vous êtes pris pour son père pour l'obliger à faire ce qu'elle n'a pas forcement envie de faire? Vous aviez cru que votre regard allait me faire fuir? Bien au contraire il m'a tellement amusé que je vous aurait presque supplier pour en avoir un autre.

Le barbu et sa provocation, tout une histoire et toute une vie.

Maintenant lachez la et laissez la choisir ce qu'elle veut. Vous pourrez tenter ce que vous voulez, vous ne pourrez pas la faire m'oublier. Je suis rentrer dans sa vie comme elle est rentrer dans la mienne et vous ne m'en ferez pas sortir.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Anne Catherine
famille

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2011
Messages: 43
Localisation: Limoges
Féminin

MessagePosté le: Mer 5 Nov 2014, 01:06    Sujet du message: Campement Lablanche d'Izard Répondre en citant

Anne n'avait de yeux pour lui, son pas vers lui amorça la suite qui ne se fit pas attendre. Ses lèvres vinrent se déposer sur celle de la Joncheray. La brune se laissa emportée dans le délice de ce baisers, elle glissa une main tendre sur la joue barbue du Duc et répondit favorablement au baisers.

Elle se sentait libre, seule avec lui, elle n'avait de compte à rendre à personne, elle n'était seulement là que pour lui et avec lui. Malheureusement ou heureusement selon dans quel point de vue on se pose, le baisers fut vite interrompue. Alors que sa main gauche glissait sur la joue tendrement du Duc, elle sentit une pression sur son bras droit.

Sans qu'elle ne comprenne réellement ce qui se passa, Anne ressentit des frissons dans son échine lorsqu'elle entendit la voie en colère de son frère. La seule phrase de son frère lui glaça le sang.


Catherine, nous devons retourner au prés de Père..

Sa main gauche quitta rapidement la joue de Gautier, tandis que la pression sur avant bras droit se fit plus forte, ce qui fit grimaçait Anne.
La brune fut donc contrainte de reculer sous l'impulsion fraternel.
Un peu perdu elle n'eut pas vraiment le temps de répliquer.

Ce n''est qu'après l'intervention de Gautier que Anne retrouva sa voix, sa force..Elle regarda son frère, puis regarda sa main qui serrait toujours autant son avant bras droit.


Mon Frère, je vous présente, Gautier d'Izard, dit Ghost..Duc de Sedan. L'homme dont..je suis tombée amoureuse..

La bombe était lâché. Maintenant il fallait qu'elle n'explose pas en vol.

Nous pourrions...Peut être discuter avant qu'il y est querelle..

Elle regarda son frère, espérant que sa colère s'apaiser, puis lui dit plus bas, afin que cela n'énerve pas plus Gautier.

Tugdual. Vous me faites mal, doucement..je vous prie.

Elle adressa un regard plein de tendresse à son frère, afin de l'apaiser. On pouvait dire que depuis que Gautier était rentré dans sa vie, Anne comptait trois Hommes dans sa vie : Gautier, Son frère et son Père bien évidement. Il fallait composé avec les trois et la tache s'avérer difficile, même avant d'avoir réellement commencer.
_________________
Revenir en haut
Eyrault
invités

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2014
Messages: 3
Localisation: Sarlat
Masculin

MessagePosté le: Mer 5 Nov 2014, 01:24    Sujet du message: Campement Lablanche d'Izard Répondre en citant

Le juge assistait à la scène... glacé.

L'avait-elle supprimé de ses pensées ? Avait-elle oublié combien elle avait été proche de lui, combien il avait été là pour la consoler, la serrer dans ses bras et...
Effacé sa demande pressante pour qu'il vienne assister au bal, continuer les innombrables danses qu'ils avaient échangées ? Effacés leurs jeux, leurs effleurements, les sourires ?

Il avait fait tout ce chemin pour rien ? Pour que cet individu sans scrupules s'en empare à nouveau ? Il se retrouvait dans la pire situation possible, à mille lieues d'imaginer ce qui était de se produire.
Il se retourna, serrant les poings, tiraillé par l'envie de reprendre sa monture et de s'en aller loin, la laissant dans le malheur qu'elle avait choisi. L'amour rend aveugle dit-on... Au moins son frère semblant la raisonner, même s'il ne pouvait entendre ce qu'ils se disaient il voyait bien la colère sur son visage et l'empressement par lequel il voulait l'éloigner de son "amant".

Lentement il fit demi-tour... D'abord pour la regarder une dernière fois. Mais c'était plus fort que lui. Ses yeux avaient du mal à la quitter, tout comme les yeux d'Anne-Catherine avait du mal à se détacher de lui lorsqu'elle était à Bergerac. Peut-être qu'il devrait parler à ce Tugdual... Dire qu'il l'avait raté lors de son passage à Sarlat. Mais comment se présenterait-il ? Il n'en avait aucune idée. Et surtout il n'allait pas le faire comme cela, devant eux.

Il s'abrita donc sous une des devantures des tentes, attendant le moment propice afin de parler à l'une ou à l'autre.. rongeant son frein...

Prenant un passant par l'épaule, il l'interpella sans gêne.

Où peut-on se restaurer ici ? Il se peut que je reste plus longtemps que prévu...
Revenir en haut
Skype
Tugdual_de_Joncheray
famille

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2011
Messages: 157
Localisation: Murat
Masculin

MessagePosté le: Mer 5 Nov 2014, 05:35    Sujet du message: Campement Lablanche d'Izard Répondre en citant

Le Joncheray allait emmener sa soeur quand le d'Izard prit la parole. En plus d'être inconvenant il semblait baigner dans la grossièreté et le nombrilisme. Ouvrant la bouche pour répondre à ce messire, Tugdual se ravisa, sa soeur prenant tout juste la parole, annonçant quelque chose qui n'était en rien surprenant étant donné ce qu'il savait déjà. Quand celle-ci proposa une discussion, le Joncheray trouva cette idée formidable et desserra quelque peu son emprise sur son bras sans toutefois qu'elle ne puisse s'en détacher:

D'accord ma soeur, vous et moi allons en discuter... avec Père. Venez.

Le ton était plus doux qu'un instant plus tôt, néanmoins celui-ci ne laissait pas la réponse comme option. Quant au d'Izard, il ne méritait plus d'attention.
Revenir en haut
Xalta
invités

Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2014
Messages: 7
Localisation: Bordeaux
Féminin

MessagePosté le: Mer 5 Nov 2014, 15:56    Sujet du message: Campement Lablanche d'Izard Répondre en citant

Campement des Lablanche et d'Izard. Le cousin et la cousine, inséparables malgré la dissolution de leur mariage. Ils étaient les parents d'un petit garçon qui les avait suivi dans leur voyage. Alors même s'ils dormaient dans des tentes séparées, ils faisaient malgré tout campement commun, comme une famille basique. Elle avait quelques instants à se reposer et à profiter de Florentin avant qu'il ne soit déposé dans un berceau pour sa sieste. Elle sortit donc de la tente pour aller prendre l'air et faire le tour du campement comme elle aimait à le faire à chaque joute auxquelles elle participait.

A peine franchi le seuil de sa tente que ses yeux tombèrent sur une scène dont elle demeura une simple spectatrice: Gaultier venait de retrouver Catherine et l'embrasser. Une légère moue dubitative en voyant la scène puis un sourire amusé: le Sanglier de Sedan avait encore réussi à faire succomber la demoiselle qui avait pourtant fuit après l'épisode avec ... mince comme s'appelait-elle déjà ? Elle n'avait pas vraiment noté le nom de celle qui avait tenté de séduire son cousin et qui avait provoqué la fuite de la Joncheray. Alors qu'elle observait toujours de loin, le duo devint trio avec un frère dont l'allure générale trahissait un certain énervement. Ce qu'elle comprenait aisément, surtout si sa cadette lui avait narré tous les derniers événements.

De là où elle se trouvait, elle imaginait facilement l'échange verbal entre les deux hommes, elle connaissait bien, même plus que bien son cousin. Ils avaient passé toute une vie à se fréquenter. Il était aussi une des rares personnes à savoir comment elle fonctionnait. Alors oui, elle imaginait bien Ghost et son côté abrupt qui pouvait passer pour grossier et surtout il devait intérieurement jubiler d'avoir su assez facilement reconquérir Anne-Catherine.

Un mouvement se fit, elle tourna alors la tête et se rendit compte qu'elle n'était pas la seule à être spectatrice de la scène qui se jouait. L'homme dont elle ne distinguait pas les traits fit demi-tour. Qui pouvait-il être ? Elle se rapproche du trio en quelques enjambées. Elle les salue, le tout accompagné d'un léger sourire aimable.

Bien le bonjour.
Dérange-je ?
Revenir en haut
MSN Skype
Anne Catherine
famille

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2011
Messages: 43
Localisation: Limoges
Féminin

MessagePosté le: Mer 5 Nov 2014, 15:58    Sujet du message: Campement Lablanche d'Izard Répondre en citant

Ses paroles avaient arrêté son frère, et ça c'était déjà ça de gagner ! Apparemment son frère avait décidé d'ignorer royalement Gautier, ce qui ne plu pas du tout à Anne.
Elle regarda son frère et freine des quatre fers ou presque pour ne Pas qu'il l'emmène.


Vous pourriez être polie et le saluer.. Et non je veux pas aller voir Père tout de suite. J'étais en discussion avec le Duc de Sedan et je compte bien la terminer.

Oui, les quelques mois en dehors du couvent, lui avait fait retrouver son caractère d'antan, sauf que la petite fille était devenu jeune femme et elle voulait bien faire comprendre à son frère ainsi qu'a son père, qu'elle était bien décidé de vivre avec Gautier, si celui ci le voulait bien. Neutral

Anne regarda son frère.

Je voulais dire discuter entre vous et avec moi, pas avec Père du moins pas tout de suite. Puis façon il va bien falloir que tu te fasse à sa présence.

Oui avec son frère Anne passait du tu au Vous sans vraiment y réfléchir.
_________________
Revenir en haut
Tugdual_de_Joncheray
famille

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2011
Messages: 157
Localisation: Murat
Masculin

MessagePosté le: Jeu 6 Nov 2014, 05:32    Sujet du message: Campement Lablanche d'Izard Répondre en citant

Sa soeur semblait irraisonnable. Le Joncheray lui aurait bien dit le fond de sa pensée si seulement le lourdaud dont elle s'était éprise n'était pas là. Le moment opportun viendrait pour mettre les choses au clair avec elle et ce d'Izard. En attendant, une présence féminine se révéla un peu plus loin. Peut-être quelqu'un de plus censé que les deux qu'il avait à côté de lui. Il fallait l'espérer. Il laissa le bras de sa soeur, ce n'était pas le moment, devant ces gens de lui faire les remontrances qu'elle méritait pourtant. Ne s'adressant qu'à elle:

Ne soyez pas si faible que vous l'avez été.

Ses yeux délaissèrent ceux de sa soeur et sans un regard pour le d'Izard qui ne valait pas mieux qu'un cul-terreux, le Joncheray s'en alla pour quitter ce campement.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:39    Sujet du message: Campement Lablanche d'Izard

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Demeure de la famille de Joncheray Index du Forum -> Les festivités -> La lice -> Campement des Joutes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com