Demeure de la famille de Joncheray Index du Forum
Demeure de la famille de Joncheray

 
Demeure de la famille de Joncheray Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Mariage de Delhie et de Burrich le 15 Février 1458 ::
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Demeure de la famille de Joncheray Index du Forum -> L'entrée - le poste de garde -> La chapelle Saint Trufaldini
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
pierrot-le-fou
invités

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2009
Messages: 7
Localisation: derriere toi

MessagePosté le: Sam 20 Fév 2010, 11:04    Sujet du message: re Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Pierrot il écumait les chapelles a la recherche d'une noce, son art c'était celui de se fondre dans la masse, un petit baquet d'eau pour découiner sa tronche, un bénitier pour y laver ses paluches et il semblait presque propre beau, comme un coeur lui disait sa vielle avant qu'elle clamse bouffée par les loups un soir de guet en foret.

Le truc c'est que après les noces, a toujours de quoi grailler, faut arriver pile poil avant la fin, et sourire connement a tous en te faisant passer pour le frère de la mariée, ca marche fort, comme ca tu suis les paumés de la messe au banquet, la il avait repéré un bon groupe pour un bon diner, et vu leurs trognes devaient pas sucer la glace eux donc, la journée était prometteuse, juste de quoi attendre la fin ici calmement, au fond de la chapelle, il entra avec un grand sourire niais, enfin sans se forcer de trop ca.


Première personne au fond il se colla a coté, il craignait pas pour son haleine ce coup ci, car il s'était empli les bagoue de menthe et en avait collé dans ses braies, défois qu'il emballe une grognasse pour la fin de la nuit.

Discrètement il cru bon de saluer la foule, salut les petits gueux
Revenir en haut
zahra.2
invités

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2010
Messages: 2
Localisation: sur la route tada tada!
Féminin

MessagePosté le: Sam 20 Fév 2010, 13:58    Sujet du message: Mariage de Delhie et de Burrich le 15 Février 1458 Répondre en citant

Zahra s'était perdue sur les routes, pas facile de trouver les itineraires sans Globe terrestre ou cartes spécialement conçuent pour les personnes qui n'ont aucun sens de l'orientation, après plusieurs heures à chercher le lieu de la céremonie de mariage, elle arrive en retard comme à toutes les céremonies, son âme soeur était là, il était le témoin de futur marié, la Zahra avait déja croisé le Burich sur les routes il y a quelques temps, sans savoir qu'il était un grand ami de son Amyr, c'est toute excitée de revoir sa moitié qu'elle débarque au moment fatidique qui signe l'union de deux personnes, le fameux "OUI"!

Elle tente de se faire toute discrète, dans la chapelle elle reconnait des visages, Soso sa camarade de "tueries" , le jeune marié Burich, Uriel le diacre de Lorraine! Pis d'autres visages qu'elle avait croisé en Anjou, ou ailleurs, pis biensure le visage familier de son chevalier.


Amyr lui avait glissé dans ses missives que ses amis de Gascogne était pressé de rencontrer "celle qui le supportait", évitant de retourner la question, était-ce pas son chevalier qui la supportait , elle et son état quasiment toujours énivré? Le parfum de la mirabelle qui parfume ses vêtements, son haleine, même sa demarche pas toujours droite, ça titube plus que ça ne marche!

Elle sourit ravie de ne pas avoir raté le "oui oui je le veux".

_________________
Revenir en haut
pierrot-le-fou
invités

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2009
Messages: 7
Localisation: derriere toi

MessagePosté le: Sam 20 Fév 2010, 15:10    Sujet du message: re Répondre en citant

Il est la il attend le pierrot la tête légèrement penchée sur le coté, aux aguets du fameux tous au buffet, il a comme un sens en lui, qui le préviens que cela ne devrait pas tarder, puis il voit une rapine entrer discrétos, surement de la concurrence, une comme lui qui écume les chapelles boire se goinfrer et boire sans dépenser, ca lui plait pas au pierrot la concurrence, a petit pas il se rapproche d'elle, il s'était pas gouré elle empeste la mirabelle a pleins nez, tout prêt a quelques centimètres d'elle il se penche vers elle, arborant un sourire éclatant.

je te previent la poschtrone je passe d'abord, et je suis déjà le frère de la marié trouve toi un autre alibi pour être la

Puis la regarde des pieds a la tête, pourrait peut être lui servir celle la pour une nuit, mis a part qu'elle empeste, il penche la tête lui fait un gros clin d'oeil et ouvre la bouche bien grand pour lui montrer les brins de menthe qu'il s'est fourré a la place des dents, enfin certaines car il lui en reste deux quand même
Revenir en haut
zahra.2
invités

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2010
Messages: 2
Localisation: sur la route tada tada!
Féminin

MessagePosté le: Sam 20 Fév 2010, 17:32    Sujet du message: Mariage de Delhie et de Burrich le 15 Février 1458 Répondre en citant

Discrète elle s'était jurée de rester discrète de ne pas se faire remarquer, pas avant la fin de la cérémonie; pis surtout elle se sentait quelque peu larguée dans cette chapelle ou elle ne connaissait pas grand monde, pour une première approche avec la famille des deux jeunes mariés, la Zahra se frotte à un vieux qui proclamme qu'il est le frangin de la mariée...

je te previens la pochtrone je passe d'abord, et je suis déjà le frère de la marié trouve toi un autre alibi pour être la

La Zahra le regarde, elle a un mouvement de recul, le vieux l'avait repéré, elle s'approche d'un banc au fond, puis se pose, ce regard qu'il l'avait le vieux là, pervers? envieur? ou juste un vieux qui écumait les chapelles afin de squatte les buffets et autres ...

Elle lui souffle discrètement en montrant du bout de son index droit son chevalier Amyr,

Chut, je suis *hésite*, une simple invitée, vous voyez le témoin du marié, ....bien c'est mon p'tit Roy à moi, mon fiancé quoi *hausse les épaules*, pis entre nous suis pas "pochtrone", je suis juste comme dirais-je? Je suis joyeuse, pas encore pompette voyez -vous!

Pis suis un peu en retard...j'voudrais pas me faire remarquer hein..*hips*


Elle porte sa main devant sa bouche , puis contemple l'autel et les deux mariés, s'efforçant d'oublier la bouche du vieux....
_________________
Revenir en haut
Attila Caligula


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2010
Messages: 1
Localisation: On the road again

MessagePosté le: Sam 20 Fév 2010, 20:29    Sujet du message: Mariage de Delhie et de Burrich le 15 Février 1458 Répondre en citant

- Active toi Bourgogne!
- Je fais c'que j'peux mon Vicomte.


De fait, le sergent aux trente campagnes aide tant bien que mal le vicomte de St Pardoux à descendre de la roulotte. L'énorme emblême de l'Hydre y a été peint non sans un certain talent, ce qui égaye toujours le vieux sergent d'arme.
Le vicomte par contre n'est que l'ombre de l'ui même. Prunelle éteinte, poil hirsute, bandé comme un catafalque antique, et se soutenant maladroitement sur une béquille.


- Bordel mais y a plus de calotins ici qu'au Vatican? Où est ce que tu m'as emmené empoté?
- C'est bien là. J'ai suivi les... euh, oui, y a même des affreux teutoniques.
- La peste et le cholera réunis ici. C'EST UN PIEGE!
- Remontez Vicomte, y a surement eu erreur. Où alors Burrich vous a vendu.


Sitôt descendu, le jeune Ysengrin tire sa lame, bien inutilement, il n'a visiblement pas la force de peler un oignon. Il se dirige pourtant vers la chapelle, ou le bedeau fait sonner une cloche a toute volée.

- Bourgogne, va voir s'il est là avec sa "cul béni".

Le fantassin s'avance avec la discrétion d'un homme habitué aux manières subtiles et feutrées des grands champs de bataille, pouse les battants d'un coup de latte et lance de vrefs coups doeil dans la chapelle bondée.

- OUAIS Y SONT LA MON VICOMTE... ON DIRAIT BIEN UN MARIAGE. Lance t il par dessus son épaule.
- Recule idiot! On va te voir.


Sur ces paroles frappées au coin du bon sens, mais un peu tard, le Vicomte remonte en suant à grosse gouttes dans sa roulotte et observe les abords de la chapelle.
_________________


Ysengrin Carpe Jugulum
Revenir en haut
sofio
amis

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juin 2009
Messages: 33
Localisation: mp

MessagePosté le: Sam 20 Fév 2010, 21:10    Sujet du message: re Répondre en citant

Se glissant sur son siège a s'en faire toute petite, elle avait vu entrer le pierrot, bien connu des chapelles et églises d'Auvergne dont il écumait les abords, et raclait parfois les fonds de tiroirs, soulagée elle avait vu se diriger vers zahra, c'était amusé qu'elle regardait la scène maintenant imaginant les chuchotements glamours auxquelles la dame de Beaulieu allait avoir droit.

Puis replongea bien vite ses pensées sur la cérémonie, agna serait capable de l'extirper a coup de pieds dans le séant si elle ne se tenait pas sage.

_________________
Revenir en haut
Lucie
invités

Hors ligne

Inscrit le: 09 Fév 2010
Messages: 2
Localisation: in the sky ...

MessagePosté le: Sam 20 Fév 2010, 21:24    Sujet du message: Mariage de Delhie et de Burrich le 15 Février 1458 Répondre en citant

Après de franches retrouvailles avec le marié, Lucie avait pris la main d de la douce Ygerne pour trouver place non loin d'un Saltarius plus en forme que jamais. Delhie avait fait une entrée magistrale, resplendissante, délicieuse. Vraiment folle de se marier, en somme, se disait Lucie. Puis la cérémonie avait commencé. Salt se balançait sur son tonneau, et Lucie ne pouvait s'empêcher de le regarder du coin de l'oeil, tachant de deviner sur ses lèvres sa douce psalmodie. Peu à peu, elle se dit qu'elle lisait drôlement bien sur les lèvres. Forcément, le dingo avait monté d'un ton et semblait inspiré directement par la sainte Bécassine. Un sourire se dessina sur les lèvres de la blonde. Ne pas regarder Ygerne, ne pas rire !

Pfff

Saint Candélabre lui fut fatale. Lucie tacha de respirer régulièrement et de se changer les idées en regardant les mariés. Mais à cet instant, la tronche de Burrich, sur laquelle s'imprimait l'image du sabre levé, non c'en était trop !

Hin hin


La mercenaire décampa aussi sec, mais trop tard, son rire résonna dans les travées. On l'entendait encore alors qu'elle arrivait dehors, taraudée par une grosse envie, que le rire n'avait fait qu'amplifier.

Aaaaah ha ha !

Elle essuya ses larmes et chercha un endroit discret pour se soulager. Par chance, la robe lui permettrait d'œuvrer discrètement. Il fallait bien que cette tenue de donzelle ait quelque avantage, tudieu !

_________________
Revenir en haut
Gueldnard
invités

Hors ligne

Inscrit le: 14 Fév 2010
Messages: 6
Localisation: Jamais loin d'une brune
Masculin

MessagePosté le: Dim 21 Fév 2010, 16:43    Sujet du message: Mariage de Delhie et de Burrich le 15 Février 1458 Répondre en citant

La cérémonie avait commencé. Et voilà que ça commençait avec les blabla religieux. Le très haut et patati et patata, justement l'était très haut Aristote et l'blond en bas, les pieds sur le sol, il commençait à avoir faim et soif. C'est pas tout mais le trajet plus le ptit tour dans la paille, ça lui avait ouvert l'appétit. Tout le monde commençait à se mettre à réciter le credo, même le Burrich. Il se rappelait des explications de Delhie concernant son livre des verrues mais il ne l'avait que brièvement entendue. L'archidiaconesse menait la cérémonie, poursuivant avec l'histoire du très haut. Gueldnard tourna la tête vers sa brune assise à côté de lui. Nani, le regard toujours porté sur les mariés restait discrète. Ne pouvant s'en empêcher, le blond commença à passer sa main sur la hanche de sa voisine et vint poser ses lèvres sur sa nuque. Il remonta doucement vers son oreille et lui murmura :

Désolé chérie mais ça commence à devenir long. J'ai jamais vraiment aimé les cérémonies religieuse. En plus je commence à avoir faim et soif, le voyage puis ce petit tour dans la paille, ça m'a ouvert l'appétit. Et puis … il est difficile de se concentrer quand on a une aussi charmante demoiselle à ses côtés.

Le sourire au lèvres il s'arrête pour ne pas priver Nani du reste de la cérémonie. Le blond regarde de nouveau vers l'autel jetant de temps en temps un coups d'oeil à sa brune. L'échange des anneaux se fait pendant que Karine met fin rapidement à la cérémonie en permettant aux jeunes mariés de s'embrasser. Heureux pour le couple, le blond laisse sa main chercher celle de sa voisine pour que leurs doigts s'entrelacent puis attends que Delhie et Burrich s'embrassent pour célébrer la fin de la cérémonie.
Revenir en haut
Burrich
invités

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2010
Messages: 8
Localisation: Bourgogne
Masculin

MessagePosté le: Dim 21 Fév 2010, 18:13    Sujet du message: Mariage de Delhie et de Burrich le 15 Février 1458 Répondre en citant

Sourire complice adressé à Delhie quand la Blonde vole la vedette à leur diaconesse. Les alliances sont enfilées en quatrième vitesse pour laisser place au moment tant attendu. Pour une fois qu'elle sort pas de bêtises la Karine, autant en profiter. Les mains posées sur les hanches de sa vis à vis en tenue crème, il la renverse dans ses bras tandis que ses lèvres viennent cueillir les siennes lui offrant un interminable et langoureux baiser qui scelle leur union.

les mariés reprennent leur souffle dans l'attente de la signature du registre sous le regard ému d'une bonne partie de l'assemblée. Eux qui ont toujours souhaité se marier dans un château, c'est à présent chose faite pour leur plus grand bonheur...

Le visage rayonnant du pendu ne quitte pas celui de celle qu'il a contre lui quand il lui susurre à deux centimètre des lèvres.


Va pouvoir enfin profiter d'not' nuit d'noce mon amour...
Revenir en haut
Agna
amis

Hors ligne

Inscrit le: 14 Juin 2009
Messages: 39
Localisation: Montpensier
Féminin

MessagePosté le: Lun 22 Fév 2010, 00:38    Sujet du message: Mariage de Delhie et de Burrich le 15 Février 1458 Répondre en citant

Quand les époux eurent échangés leurs anneaux Agna reprit la parole.

Et maintenant, communions tous ensemble pour nous rapprocher de cet idéal aristotélicien de l'amitié entre fidèles, de cet amour entre les hommes. Agna rompit le pain et en donna un morceau à chacun

Que la paix du Dieu soit avec vous.
Et avec votre esprit
Louons le seigneur.




Mes enfants, vous voila unis pour le meilleur et pour le pire; Sachez suivre l'enseignement que vous avez eu pendant votre baptême et fondez une belle famille afin de continuer la lignée. Soyez heureux et sachez que je serai toujours la pour vous écouter et vous aider dans votre vie afin que votre vie se passe au mieux. Je vous déclare mari et femme pour l'éternité ... Vous pouvez embrasser la mariée ... Agna allait dire " Voila votre certificat de mariage comme preuve de votre union" lorsqu'elle s'aperçut qu'elle l'avait oublié à la sacristie . Bon ben pendant que vous vous embrassez je vais chercher votre certificat .... Bertha .... Bertha ... mais non d'un chat lâche cette vache et viens m'aider à retrouver ce certificat

Agna laissa un instant les tourtereaux avec leurs invités et fonça à la sacristie retrouver le fameux certificat...
_________________

Engagez-vous qui disaient...
Revenir en haut
MSN
Feliantine
invités

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2010
Messages: 4
Localisation: je sais pas

MessagePosté le: Lun 22 Fév 2010, 00:52    Sujet du message: Mariage de Delhie et de Burrich le 15 Février 1458 Répondre en citant

A defaut de corde au cou, Delhie et Bubu s'etaient passé la bague au doigt. ça fait moins mal, et c'est carrement plus claaaasse. Simone qui avait ete reconduite à l'exterieur devait commencer à s'impatienter. Mais Feli en avait cure. Ce qui comptait maintenant c'etait de pouvoir crier vive les mariés, et de manger un peu parce que ça commençait à gargouiller sec dans l'estomac. Elle essayait de cacher les glouglou et les glurp qui agitaient son ventre. Elle devait pas etre la seule d'ailleurs dans ce cas.
Ah non, c'etait son estomac qui etait le plus bruyant. C'était Simone qui ruminait en mastiquant la paille de la creche du Petit Christos qu'elle avait deniché, et qu'on avait laissé là depuis la Nawel. Nom d'un korrigan, mais elle va vraiment finir par se faire remarquer la bovine.

Quand elle vit l'officiante chercher apres le certif certifiant qu'ils etaient bien marié, elle regarda autour d'elle. Personne ne bronchait. Hé ho!! Et la tradition alors!!

Elle se leva de son banc et cria dans la chapelle


Vive les mariés!!! Le bisouuuuuuuuu!!!! Le bisouuuuuu!!!

Mais c'est à peine si on l'entendit, couverte par un tonitruant:

MEEEEEEEEUUUUUUUUUHHHHHHHHHHH!!!!!!!!
Revenir en haut
Agna
amis

Hors ligne

Inscrit le: 14 Juin 2009
Messages: 39
Localisation: Montpensier
Féminin

MessagePosté le: Mer 24 Fév 2010, 00:20    Sujet du message: Mariage de Delhie et de Burrich le 15 Février 1458 Répondre en citant

Agna revint avec le fameux certificat en main et au moment ou elle allait le donner aux mariés qui s'était décollés un meuuuuuuuuuuuuuuhhh tonitruant se fit entendre dans la chapelle. Trop heureuse que la cérémonie soit enfin fini et que sa chapelle soit toujours debout elle ne fit aucune remarque et tendit à Burrich le certificat qu'elle avait eu tant de peine à retrouver.

Voila mes enfants .... gardez bien ce certificat il est la preuve que vous êtes unis devant le Très-Haut et les hommes .... je vous souhaite tout le bonheur du monde. Tout en donnant le précieux document elle se pencha vers Burrich et lui fit une grosse bise puis elle fit de même à Delhie.



Code:
[URL=http://img.rock-hosting.com][IMG]http://img.rock-hosting.com/img/BurrichetDelhiedl2.jpg[/IMG][/URL]


Bon ben c'est pas tout si nous allions nous restaurer maintenant et festoyer en l'honneur des jeunes mariés....
_________________

Engagez-vous qui disaient...
Revenir en haut
MSN
Ygerne
invités

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2010
Messages: 2
Localisation: vagabonde

MessagePosté le: Mer 24 Fév 2010, 10:43    Sujet du message: Mariage de Delhie et de Burrich le 15 Février 1458 Répondre en citant

Quel mariage ! Bon la petiote n’en avait pas vu beaucoup des mariages officiels ! Enfin même pas du tout à vrai dire. Elle fuyait les curetons comme la peste et les maris elle les avait en grippe. D’un côté certain ne rêvait qu’à gouter à l’interdit.. Enfin interdit ! Ils finissaient toujours par trouver de pauvres jeunettes innocentes pour les soulager de certaine tâche. De l’autre, des hommes qui, une fois la corde au cou, n’attendait qu’une chose ! Pouvoir pimenter leur vie de couple. Sont tous pareil !

La petite fut tirée de sa rêverie par les prières du Saltarius. De bonnes prières ! Lui au moins était pratique, il ne parlait pas pour rien dire !


Pssccht Salt, y a des représentants de Deos par là.. tu sais comment ils sont… On peut bien leur mettre la vérité sous le nez… ils sont encore capable de raconter des âneries.

Elle secoua sa manche. Il semblait en transe. Elle le lorgna. Il avait un petit côté changé depuis son retour. Elle espérait qu’il ne la prendrait pas trop de haut maintenant qu’il était quelqu’un.

Bref le mariage continuait et la jeune fille se surprit… malgré ses récriminations à être émue. Fallait quand même avouer que c’était émouvant tout ça. Ils s’étaient bien trouvé ces deux là. Elle renifla. Non non elle n’allait pas pleurer, elle resterait impassible !

Et d’une voie un peu enrouée elle reprit avec les autres le vive les mariés habituel !
Revenir en haut
Pounamu
invités

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2010
Messages: 3
Localisation: Péronne / Tastevin

MessagePosté le: Sam 27 Fév 2010, 11:37    Sujet du message: Mariage de Delhie et de Burrich le 15 Février 1458 Répondre en citant

Lilou avait présenté son petit à Pou: une bouille d'ange et des sourires charmeurs, déjà! Pou ne put s'empêcher d'en rire, se doutant bien de qui il pouvait avoir tiré cette nature si ouverte et si facile...

Elle reporta son attention sur la cérémonie et, malgré quelques arrivées, meuglements et autre credo bizarrement psalmodié, son esprit s'égara sur la certitude qui devait habiter ces deux-là, au bout de l'allée, pour qu'ils s'engagent dans une promesse pareille! C'est vrai: plus de réversibilité, pas le droit de dire "ah, pardon, je me suis trompé!", plus moyen de revenir sur ces paroles-là!! "Pour l'éternité", qu'elle a dit, l'archi... Ça fait un bail, ça! Du haut de ses dix-sept ans tout frais, la Pou réfléchissait à toutes les fois où elle avait déjà changé d'avis, sans pour autant renier ses décisions passées, et se disait que, décidément, l'éternité, c'était trop long pour elle! Et pourtant, à les regarder, les deux condamnés, elles ne pouvait s'empêcher non plus de ressentir un picotement, comme une pointe d'envie qu'elle ne s'expliquait pas...

Des cris de "vive les mariés" la tirèrent de ses pensées: elle cria en cœur et, tirant la manche de Lilou, lui glissa à l'oreille pour se faire entendre:

Viens, allons les accueillir à la sortie! Pas moyen de trouver des pétales de fleurs en février, z'ont bien choisi leur moment! mais j'ai apporté un sac de mon maïs, on pourra en jeter en l'air quand ils passeront la porte, je suis sure que ton pichonet s'en amusera beaucoup! Et puis on pourra enfin goûter les bières du Tastevin que j'ai apportées...!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:57    Sujet du message: Mariage de Delhie et de Burrich le 15 Février 1458

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Demeure de la famille de Joncheray Index du Forum -> L'entrée - le poste de garde -> La chapelle Saint Trufaldini Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5
Page 5 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com